Le Pétrole sous l’angle de l’analyse du discours

  • Dominique Perron
    L’Alberta autophage: Identités, mythes et discours du pétrole dans l’Ouest canadien. University of Calgary Press (purchase at Amazon.ca)

Le livre de Dominique Perron est avant tout original et constitue un excellent exemple de ce que peut réaliser l’analyse du discours. Regarder le pétrole albertain avant tout comme un grand producteur discursif de manière à « répertorier d’abord ce qui en Alberta a pu et peut être dit et argumenté, ce qui était dicible et argumentable sur la question de ses ressources pétrolières » fait apparaître les logiques sous-jacentes aux grands débats sur les questions énergétiques, écologiques et, plus encore, sur ce qui a trait à la richesse que produisent ces ressources naturelles et à leur redevance autant à l’intérieur de la province que sur l’ensemble du Canada. La démarche vise à la fois à faire surgir une généalogie de certaines formations discursives qui ont saturé l’espace public entre 2005 et 2008 — les principaux topoï qui structurent la géodestinée de cette province, question de souligner les fondements de « l’identité albertaine de l’énergie », « la Petro-Alberta », — et à montrer comment ces thématiques obligées, ces arguments que le bon sens ne pourrait réfuter, ont fini par prendre en otage les habitants de l’Alberta en leur fournissant une chape de plomb argumentative tissée de contradictions devenues peu à peu insurmontables. De la virilité dublue-eye sheik à la prise de contrôle de Husky par le canadien Bob Blair, en passant par le ressentiment à l’égard du Canada central de Pierre Elliott Trudeau et par le syndrome de la Terre de Caïn et de la Commission gouvernementale de revue des redevances pétrolières, les discours que génère le pétrole albertain sont connectés les uns avec les autres de manière à souligner la façon dont ils fabriquent unethos et une rhétorique particulière sur lesquels se développent le cadre à l’intérieur duquel il devient non pas tant possible mais surtout acceptable, selon les intérêts supérieurs de l’Alberta, de penser la politique, le développement économique, le rôle de l’entreprise privée, les orientations gouvernementales, la péréquation, les enjeux environnementaux, etc. L’industrie pétrolière albertaine qui est parvenue à dominer « complètement le social et le politique » semble, au fil des années, avoir ainsi réalisé un « pacte faustien » avec les habitants de cette province dont la logique est resservie « en un prêt-à-porter discursif où est resserré de façon inextricable le mythe d’une communauté d’intérêt absolue entre la population albertaine et les compagnies exploitant son pétrole. » En multipliant les exemples et les analyses, Dominique Perron parvient à expliquer les raisonnements et la logique discursive qui motivent l’opinion publique albertaine à soutenir tel ou tel projet ou, encore, telle ou telle décision politique. Autant les discours enthousiastes sur la vente de la compagnie Nexen à la compagnie nationalisée chinoise CNOOC (phénomène étrange dans une province qui honnissait Petro-Canada), que les propos sur les éco-terroristes s’opposant à la pipeline Gateway, deviennent soudainement intelligibles tant l’auteur réussit à les connecter avec les grands présupposés argumentatifs qui ont créé la persona albertaine depuis les années 1970. Dominique Perron a finalement le mérite d’avoir abordé le discours de sa province d’adoption comme une véritable ethnologue : au lieu de juger ces discours sur le pétrole comme cela est trop souvent le cas, elle a tenté d’en rendre compte pour ce qu’ils sont : des discours identitaires qui cherchent tant bien que mal dans l’océan centralisateur canadien à affirmer une distinction.



This review “Le Pétrole sous l’angle de l’analyse du discours” originally appeared in Science & Canadian Literature. Spec. issue of Canadian Literature 221 (Summer 2014): 176.

Please note that works on the Canadian Literature website may not be the final versions as they appear in the journal, as additional editing may take place between the web and print versions. If you are quoting reviews, articles, and/or poems from the Canadian Literature website, please indicate the date of access.

Canadian Literature is a participant in the Amazon Services LLC Associates Program, an affiliate advertising program designed to provide a means for us to earn fees by linking to Amazon.com and affiliated sites.